Qu’est ce que le roman gothique ?

Vous connaissez sûrement le très célèbre roman Frankenstein de Mary Sheley ou encore Dracula de Bram Stoker, alors savez vous ce que c’est roman ont en commun ? Leur genre littéraire : le roman gothique.

Le genre gothique naît en Angleterre à la fin du XVIIIe siècle. Il se développe particulièrement à l’époque romantique, d’abord en poésie, puis dans le romanesque. Il nourrit son succès de l’attrait particulier pour le sentimental et le macabre et puise ses sources dans la redécouverte de l’architecture gothique et le regain d’intérêt pour le passé en Angleterre. 

Le premier roman gothique, Le Château d’Otrante, paraît en 1764 sous la plume d’Horace Walpole, un homme politique anglais. L’action renvoie au temps des croisades, avec un décor médiéval et la présence de surnaturel.

En France, le courant prend racine avec des auteurs comme François-Thomas-Marie de Baculard d’Arnaud (retenez juste d’Arnaud) et sa version dramatique des Mémoires du comte de Comminge (1735) dans un décor macabre, inspiré de ceux qu’on appelle les Graveyard Poets en Angleterre. 

Cependant, c’est en Angleterre que le roman gothique trouve un terrain fertile, notamment chez les femmes, comme en témoigne le célèbre Frankenstein (1818) de Mary Shelley. Par ailleurs, cette exemple souligne une distinction claire entre le roman gothique sentimental et le roman gothique au caractère horrifique plus prononcé. 

La fin du courant, vers 1820, n’empêche pas les thèmes gothiques de continuer à nourrir la littérature jusqu’au XXe siècle chez des auteurs comme Charles Dickens (Le Magasin d’antiquités), Mervyn Peake (trilogie Gormenghast), Joseph Conrad (Au cœur des ténèbres)… 

A la fin du XIXe siècle, le courant « néogothique » apparaît dans la littérature fantastique avec L’Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde (1886) de Robert Louis Stevenson, Le Portrait de Dorian Gray (1890) d’Oscar Wilde ou encore Dracula (1897) de Bram Stoker. Mais on préfère parler de roman d’horreur.

Alors, comment reconnaître le roman gothique ?

  • Le décor : le roman gothique anglais se caractérise par un retour aux décors historiques et mystérieux : les châteaux hantés, cryptes, cimetières, paysages nocturnes et abandonnés (ruines).
  • Les personnages : des personnages-types reviennent souvent sous la plume des auteurs gothiques : la figure religieuse, la femme persécutée, le démon, le vampire
  • Les situations des romans gothiques sont assez stéréotypées : pacte infernal, incarcération, torture, suicide, vampirisme, les secrets du passé qui hantent le présent…
  • Le récit dans le récit est un procédé narratif particulièrement apprécié du romanesque gothique.

Voilà ! On espère que ça vous donnera des idées pour vos prochaines lectures 
Par Clothide Aussourd

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :